Votre navigateur ne supporte pas les fichiers SVG !

Articles

Interview : Centre d'action et

d'information sur la surdité

 

Interview de Mélanie Laurent, chef de service du CAIS Centre-Val de Loire.

 

ORS: Qu'est-ce que le CAIS? Quelles sont vos missions?

Le Centre d’action et d’information sur la surdité est un service médico-social géré par une association à but non lucratif l’APIRJSO (Association inter-régionale pour personnes sourdes ou malentendantes) ouvert et accessible à tous (particuliers, professionnels).
L’objectif de notre centre est de mettre en réseau les associations, les établissements, les personnes en situation de handicap, les entendants, amis et professionnels sur la question de la surdité.
Le CAIS repose avant tout sur une équipe pluridisciplinaire composée d’une/d’un:
secrétaire, médiatrice sociale (salariée sourde), conseillère technique, conseillère en économie sociale et familiale, psychologue, interface de communication LSF et chef de service.
 

Nos missions:

 - INFORMER (information neutre et objective et mise à disposition d’un fonds documentaire),
 - ACCOMPAGNER (rencontres adaptées et accessibles : tous nos professionnels pratiquent la LSF),
 - SENSIBILISER (actions de prévention et de sensibilisation dans des administrations, écoles, entreprises, etc)
 - AMÉLIORER (adaptation au logement – prêt possible d’aides techniques, présences aux commissions d’accessibilité, service LSF, soutien aux professionnels, etc).

Complément d’information:
 - Un accueil bilingue adapté pour recenser les besoins et mettre en lien les bénéficiaires et notre réseau de partenaires,
 - Une aide aux MDPH/MDA et à leurs équipes pluridisciplinaires pour l’évaluation des conséquences sociales de la surdité et la recherche de solutions de compensation (appareillages, aide humaine, etc),
 - Un service en langue des signes française pour la mise en accessibilité de réunions,
 - Une assistance à l’insertion professionnelle (sollicitation ponctuelle des Sameth (Services d'appui au maintien dans l'emploi des travailleurs handicapés))
 - Un accompagnement individuel et personnalisé avec les professionnels du service,
 - Le montage de projets innovants en lien avec les besoins non couverts du territoire (mise en route de notre CAIS mobile en fin d’année 2017, création d’un Observatoire régional surdité, etc)
 - L’organisation de conférences et débats pour faire changer le regard (détresse psychologique, accès aux soins, l’isolement, etc).

Facebook: CAIS Région Centre
Site internet: www.cais-centre.fr

 

ORS : En matière de santé, quelles sont, selon vous, les difficultés spécifiques relatives aux personnes sourdes ou malentendantes (prévention, soin...) ?

Les personnes en situation de handicap bénéficient peu des actions de prévention et de santé publique, faute de prise en compte de leurs besoins spécifiques.
Elles vivent beaucoup de difficultés d’accès aux soins (intervention d’un tiers, absence d’Urass (Union régionale des associations du secteur social), etc).
Ceci pour des causes multiples: inaccessibilité des locaux, des installations, difficulté d’expression des personnes en situation de handicap, méconnaissance de la surdité (obstacle de la différence de culture), formation des médecins.
Une approche globale de la santé pour encourager le décloisonnement des parcours et la prise en charge des personnes en situation de handicap est essentielle. Un travail étroit entre le secteur médico-social et le secteur sanitaire permettrait un parcours fluidifié, un accès au soins simplifié et une meilleure communication entre le patient et le corps médical.
Les personnes devenues sourdes ou malentendantes, expriment au cours de leur vie des préoccupations autour de la fatigue et des souffrances psychologiques occasionnées au quotidien par les difficultés de communication (Isolement social en général : accroître et élargir les actions de prévention et d’information et les mutualiser).
Ce rapport précise que la situation s’améliore avec le développement des nouveaux dispositifs: visio-interprétation, mise en place d’Unités d’Accueil et de Soins en Langue des Signes, une meilleure formation des professionnels de santé à la Langue des Signes et un accès simplifié aux appels d’urgences grâce à la mise en fonctionnement du 114 par exemple.
D’où notre volonté de créer avec un Centre hospitalier de la Région un Réseau Sourds et Santé voire une plateforme mobile pour favoriser l’accès à l’information, aux actions de prévention et à des rendez-vous médicaux adaptés et accessibles. (URASS les plus proches : Poitiers et Paris).

Contact | Mentions légales | Plan du site

Code HTML5 Valide! CSS Valide!