Votre navigateur ne supporte pas les fichiers SVG !

Accueil

Interview : Inégalités sociales et territoriales de santé en Centre-Val de Loire

 

 

Interview de Daouya Roy Djidi, Médecin conseil, Pôle d'expertise médical, ARS Centre-Val de Loire.

 

ORS : Pourquoi avez-vous commandité cette étude ?

DRD : L'agence régionale de santé (ARS) aura prochainement à conduire les travaux d'élaboration d'un projet régional de santé rénové par les dispositions de la loi de modernisation de notre système de santé.
Ce nouveau PRS sera constitué d'un cadre d'orientations stratégiques, qui déterminera des objectifs généraux et les résultats attendus à dix ans et d'un schéma régional de santé, établi pour cinq ans qui fixera notamment des objectifs opérationnels de réduction des inégalités sociales et territoriales.
Aussi, l'ARS et la conférence régionale de la santé et de l'autonomie (CRSA) ont décidé dès 2014 de confier à l'Observatoire régional de la santé, une nouvelle analyse prolongeant et actualisant les études réalisées en 2004 puis en 2010 relatives aux inégalités cantonales de santé.
 

 

ORS : Quels sont les faits marquants de cette étude, selon vous ?

DRD : Nous avons collectivement décidé de choisir l'établissement public de coopération intercommunale (EPCI) comme niveau géographique d'observation des territoires plutôt que le canton retenu pour les deux précédentes éditions. Il a vocation à regrouper des communes pour l'élaboration de "projets communs de développement au sein de périmètres de solidarité" tout en respectant les règles du secret statistique. Il permet également une observation à un niveau suffisamment fin pour s'adapter aux territoires de démocratie sanitaire que l'ARS devra définir en concertration avec ses partenaires institutionnels, usagers et professionnels de la santé.
Les résultats de cette étude de grande qualité montrent que malgré la mise en œuvre dans le cadre du précédent PRS d'actions destinées à améliorer les constats faits en 2010, des inégalités deumeurent entre les territoires de notre région.
Ils confirment également que la santé d'une personne résulte de conditions de vie et de travail qui interagissent dès sa naissance puis au cours de sa vie avec ses caractéristiques individuelles.
 
 
 

ORS : Quels sont les projets qui découlent ou découleront de ces résultats ?

DRD : Dès lors, sachant que l'organisation du système de santé n'a qu'un impact modéré sur la réduction des inégalités sociales, territoriales de santé, il est nécéssaire d'agir sur l'ensemble des facteurs sociaux et environnementaux.
C'est pourquoi, tout au long de l'élaboration du prochain PRS, je veillerai tout particulièrement à associer encore plus étroitement tous les acteurs concernés par les politiques publiques pouvant agir sur l'état de santé des habitants de la région Centre-Val de Loire. Je serai également particulièrement attentive à promouvoir les démarches de santé communautaires sur les territoires, en vue de la CO-construction de programmes d'actions dans un souci collectif et partagé de répondre au mieux aux besoins et attentes de nos concitoyens.
 
 
Bulletin d'adhésion
à l'ORS Centre-Val de Loire

Plaquette d'information
de l'ORS Centre-Val de Loire
Projet associatif
de l'ORS Centre-Val de Loire

Lettre d'information de l' ORS Centre-Val de Loire

Contact | Mentions légales | Plan du site

Code HTML5 Valide! CSS Valide!